Recrutement : comment vérifier les références d’un candidat ?

Plusieurs candidats peuvent paraître exceptionnels sur un curriculum vitae et se montrent qualifiés dans un entretien d’embauche, mais en creusant plus profond sur la capacité de chaque postulant, on pourrait avoir de parfaite précision sur les points forts et les points faibles de ce dernier afin d’accepter s’il est capable au titre à postuler.

L’importance de la vérification des références

Le curriculum d’un référent comporte des renseignements sur ses expériences professionnelles et ses qualifications. En ce qui concerne l’entretien, il permet d’avoir des renseignements complémentaires et d’évaluer le postulant.

Le contrôle de référence vous guide au plus profond, en vous donnant d’autres informations venant de l’extérieur. Les personnes référées peuvent vous contribuer à bien définir un candidat, dès même la justification de ses capacités, ses expériences sur ses postes antérieurs.

Elle permet aussi d’évaluer les candidats qui sont mal noté lors d’un entretien, pourtant il confirme une bonne excellence professionnelle. Contrairement, elle permet de reconnaître les candidats qui sont compétents dans un entretien d’embauche, mais ne possèdent même pas les qualités nécessaires pour parvenir dans les postes sollicitées.

Avoir du temps pour un examen de référence et favoriser l’appel téléphonique

La discussion entre le recruteur et la personne à consulter ne se confie pas. Seul le recruteur est la personne qualifiée pour savoir les exigences d’une poste demandée, et il maîtrise les partis du CV qui a besoin de vérification.
Pendant la communication entre les deux parties, il est préférable d’appeler que d’envoyer des e-mails et courriers parce qu’ils sont toujours négligés par les sociétés. Vous devez énoncer des questions instinctives auprès des référents pour savoir son envoûtement ou au contraire sa désillusion de ce candidat.

Élaborez des questions à poser

Tout d’abord, vous devez préparer en avance les questions à poser parce que ce n’est pas facile de faire avouer le référent, donc il faut bien concocter les questions à poser, si vous avez une incertitude, veuillez demander aux autres équipes des ressources humaines au sein de l’entreprise.

Pendant la phase de discussion avec le référent, certaines sociétés ne donnent pas des réponses espérées par le recruteur, elles se contentent tout simplement de confirmer que le candidat a travaillé chez eux et de dire la durée du travail. De manière générale, il ne faut pas parler de la vie personnelle du candidat pour garder sa confidentialité.

Tout le long de ce dialogue, il faut que tout le monde soit détendu et à l’aise, et en commençant par des questions de base comme :
– Quelle poste occupait le candidat ?
– Combien de durée a-t-il travaillée dans votre compagnie ?
Ces différentes questions jouent un grand rôle pour définir davantage le candidat potentiel.

Le contrôle des références est essentiel pour connaitre que le poste est adéquat au candidat même si le processus est long et prolonge la durée du recrutement.

Travailleurs handicapés : quelles attentions spécifiques leur porter ?
Comment bien présenter son entreprise à de nouveaux collaborateurs ?