Travailleurs handicapés : quelles attentions spécifiques leur porter ?

Les travailleurs handicapés sont des citoyens au même titre que les autres. Il est du devoir de l’État de faire ce qui est possible afin de faciliter leur travail, en tenant compte de leur handicap. De nombreuses mesures et conseils pour les travailleurs handicapés sont prévus à cet égard, pour assurer leur protection en tant que personnes vulnérables. Cependant, les entreprises jouent un rôle important sur cette question. Voici certaines choses qu’elles peuvent faire pour progresser l’inclusion des personnes handicapées dans l’emploi.

Former les responsables des ressources humaines sur  la question de handicap

L’un des principaux freins à l’intégration de personnes handicapées dans l’entreprise est souvent les préjugés infondés par les recruteurs sur les sujets de handicap. De nombreuses études montrent que les managers et responsables des ressources humaines au sein des entreprises ont souvent des inquiétudes au sujet de l’emploi de personnes handicapées. Certains employeurs pensent que l’embauche des travailleurs handicapés nécessite forcément des aménagements lourds en matière d’aménagement des locaux, par exemple, pour les utilisateurs de fauteuils roulants, mais ce n’est pas le cas. En fait, seulement 2% des personnes handicapées sont assises en fauteuil roulant, la majorité des handicaps sont invisibles.  Donc, embaucher une personne en situation de handicap ne signifie pas forcément un lot de contraintes insurmontables. De plus, ce n’est pas le handicap qui détermine la productivité d’une personne, mais sa détermination, son intégration dans l’équipe et surtout sa formation. La formation des ressources humaines au sein d’une entreprise pour combattre ces préjugés est donc fondamentale pour mieux intégrer le handicap dans la profession.

Aménager les lieux de travail pour l’accessibilité au handicap

Les espaces de travail doivent être accessibles aux personnes en situation de handicap, quel que soit le type de handicap (psychique, mental, cognitif, sensoriel ou physique). À cette fin, ils doivent respecter certaines règles. Il peut s’agir des indications permettant de se repérer, de l’aménagement des locaux ou encore du stationnement des véhicules par exemple. Cela contribue au respect de non-discrimination du personnel dans les sociétés. Par ailleurs, un employé devenu invalide suite à une maladie ou un accident peut bénéficier d’une mi-temps thérapeutique après son arrêt de travail pour se réadapter progressivement à son travail, et cela peut durer jusqu’à 12 mois. Si le travailleur est déclaré inapte par le médecin à reprendre son poste précédent, son employeur devra lui fournir un autre poste adapté à ses capacités, en tenant compte des conclusions écrites du médecin. Une entreprise qui garde un salarié devenu handicapé ou recrute un salarié handicapé doit  prendre des mesures d’adaptation du poste de travail, qu’il s’agisse d’une transformation ou d’une mutation de ce poste, en tenant compte de l’état de santé mental ou physique du travailleur, de la résistance physique et de l’âge. Si l’entreprise n’est pas familière avec la situation, elle devra demander des conseils pour les travailleurs handicapés afin de garantir un environnement de travail accueillant pour ces derniers.

Protection contre la discrimination

Nul ne peut être exclu d’une procédure d’embauche ou de l’accès à une formation en entreprise ou à un stage professionnel  . Aucun salarié ne peut être soumis à des mesures disciplinaires, à un licenciement ou à une discrimination directe. Comme tous les employés, un travailleur handicapé peut être licencié pour une raison sérieuse et réelle. Cette dernière ne doit pas être liée à son handicap, sinon le licenciement sera discriminatoire et l’employeur sera sanctionné. Lorsque vous êtes victime d’un handicap et que vous recherchez un travail, vous pouvez bénéficier d’aides pour accéder au marché du travail sans trop de difficulté. Pour cela, vous pouvez obtenir des conseils pour les travailleurs handicapés auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapés.

Recrutement : comment vérifier les références d’un candidat ?
Comment bien présenter son entreprise à de nouveaux collaborateurs ?