Comment calculer le retour sur investissement d’un coaching d’entreprise ?

En ce qui concerne l’évaluation du coaching, les organisations veulent quelque chose qu’elles peuvent faire régulièrement, qui leur donne rapidement des résultats significatifs, sans dépenser trop d’argent ni utiliser trop leur temps. Les organisations veulent quelque chose qui soit crédible auprès des chefs d’entreprise et qui soit d’une utilité pratique dans la planification et la prise de décision.

Mais comment identifier les objectifs de coaching, mesurer les résultats et calculer le retour sur investissement ?

Les objectifs de coaching

L’idéal pour augmenter les chances du contrecoup du coaching net est d’identifier scrupuleusement et objectivement les cibles les plus importantes avant de commencer le programme et prendre une mesure objective.

Le retour sur investissement d’un coaching d’entreprise varie selon le cas de coaching. Il dépend de nombreux facteurs :

  • Département du client, poste, niveau, fonction, etc.
  • Culture d’entreprise
  • Industrie
  • Objectifs/défis/opportunités de l’entreprise
  • Besoins de développement du client, problèmes de comportement, possibilité d’avancement
  • Changements dans la stratégie commerciale, les compétences requises, le leadership ou la propriété
  • Etc.

Estimer le retour sur investissement

Traduits en valeur monétaire ou en impact net, certains résultats sont plus « tangibles » que d’autres. Cela ne veut pas dire que le tangible l’emporte sur l’intangible en termes d’importance. Le retour sur investissement d’un coaching d’entreprise peut comprendre plusieurs avantages effectués avant et après le coaching. Ils peuvent comprendre :

  • Enquêtes à 360 degrés sur les patrons, les pairs et les rapports du client
  • Enquêtes climatiques et clients
  • Enquêtes sur les ventes, les coûts, le roulement du personnel et d’autres résultats commerciaux
  • Obtention d’un premier aperçu rapide de la rentabilité de l’investissement

Ajuster et calculer le coaching

Pour rendre les résultats mesurables, bien que vous pensiez que le coaching exécutif peut avoir une influence considérable sur les résultats commerciaux, d’autres facteurs ont évidemment un impact important. Par exemple, le volume des ventes est soumis à de nombreux facteurs complexes, dont un seul est le coaching.

Le niveau des ventes est également influencé par : les conditions économiques, l’évolution des produits, la concurrence, les prix, la demande des clients, les fluctuations des devises, etc. Dans la mesure où vous êtes convaincus que le coaching a influencé le volume des ventes dans une certaine mesure, vous pouvez appliquer un ajustement en pourcentage ou pondération à la valeur monétaire de l’augmentation des ventes pour refléter cet impact. L’avantage obtenu dans votre formule de retour sur investissement d’un coaching d’entreprise avec cet ajustement vous permet d’isoler les effets du coaching.

Le coaching, une des clés pour travailler son leadership !
Optimisme au travail et pensée positive : et si vous faisiez appel à un coach professionnel ?